Alim’confiance : contrainte ou opportunité ?

,

Alim’Confiance, est-ce une contrainte ou une opportunité ?

Depuis le 1 mars 2017, les résultats des contrôles effectués par les agents de la Direction Générale de l’Alimentation peuvent être librement consultés en ligne par tous les consommateurs qui le désirent. Pour les restaurateurs, cette mise en transparence avec Alim’confiance peut être vécue comme une contrainte intolérable ou une opportunité à saisir. LHL peut aider à y voir plus clair.

Une contrainte intolérable ?

-Dés le début, les restaurateurs ont mal accueilli l’initiative prise par les pouvoirs publics. Ils ont considéré que ce nouveau dispositif allait accroître les difficultés de leur secteur d’activité. Ils n’ont pas été non plus convaincus par les expérimentations menées en Avignon et à Paris au cours de l’année 2015. Il leur a semblé que les résultats peu encourageants des analyses manquaient de cohérence et qu’ils dépendaient trop de la personnalité des contrôleurs. Ils ont finalement obtenu que l’affichage de l’affichette, de la taille d’une carte postale, reçue après un contrôle ne soit pas obligatoire dans l’établissement contrôlé. Ils y ont vu cependant un élément de concurrence déloyale de la part des établissements bien notés ayant décidé de faire connaître largement leur notation.

Du point de vue des pouvoirs publics, le nouveau dispositif lancé par Fany Molin, sous-directrice de la sécurité alimentaire pour le ministère de l’Agriculture, ne fait que reprendre ce qui a déjà été mis en place par 17 pays dont 8 font partie de l’Union européenne. Ce type de dispositif aurait permis, par exemple, d’améliorer le niveau sanitaire des établissements danois de près de 20%. Sur les 55 000 contrôles annuels, seuls 25% concernent les restaurateurs et en 2016, sur l’ensemble des établissements contrôlés, seuls 1% ont été très mal notés et 9% ont été incités à s’améliorer.

Il se pourrait donc que la menace ne soit pas si grave que cela et qu’elle pourrait même être une occasion supplémentaire de valoriser compétences et savoir-faire.

Une opportunité à saisir ?

-Alim’confiance définit 4 niveaux d’hygiène : très satisfaisant, satisfaisant, À améliorer, À corriger de manière urgente. Une infographie permet de repérer sur une carte les établissements contrôlés et leur notation. Les consommateurs ont accès à cette information grâce au site d’Alim’confiance, mais aussi à l’appli mobile correspondante et à l’affichette remise à l’établissement contrôlé. Les notations, intégrées dans le système au fur et à mesure qu’elles sont faites, sont consultables un an sur le site. L’établissement contrôlé est informé de sa notation 15 jours avant qu’elle ne soit publiée et a la possibilité de faire des observations ou des réclamations.

– Les consommateurs ont une bonne perception de ce nouveau dispositif. Les premières enquêtes montrent que plus de 90% d’entre eux lui font confiance, qu’ils sont prêts à le consulter systématiquement, et qu’une bonne note influence leur choix final. Plus de 7 sur 10 souhaitent que l’affichage des notations soit même obligatoire.

– Les points clé pour préparer un contrôle et le réussir ne sont pas si difficiles à mettre en oeuvre. Il est important que le restaurateur veille à la propreté générale de son établissement, à l’hygiène de son personnel, au respect des normes de conservation des aliments et des procédures HACCP, et qu’il soit correctement équipé pour évacuer graisses et air vicié.

LHL a une longue expérience dans tous ces domaines. Indépendant, à dimension humaine, confiant dans le réseau de partenaires qu’il a su tisser au fil du temps, il peut accompagner, de manière globale, le restaurateur dans sa démarche pour profiter de ce nouveau dispositif et valoriser sa prestation.