Inspection visuelle hygiène alimentaire

Inspection visuelle hygiène alimentaire

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une inspection visuelle en hygiène et sécurité alimentaire ?

L’inspection visuelle est largement utilisée dans l’évaluation du niveau de nettoyage dans un restaurant. Ceci est moins onéreux qu’une analyse sur écouvillon par un laboratoire et peut être fait par n’importe quel employé qualifié.

Qu’est-ce qu’une inspection visuelle ?

Le principe d’une inspection visuelle est de regarder un produit, une zone, un équipement, une surface… Cela détermine sur les exigences et les attentes réglementaires sont bien respectées.

Pourquoi faire une inspection visuelle ?

Plusieurs objectifs peuvent demander une inspection visuelle. Nous retrouvons par exemple :

Inspection visuelle pour le nettoyage

Tous les restaurants  sont tenus de maintenir propres leurs locaux, équipements et ustensiles. Mais quand est-il nécessaire de procéder à une inspection visuelle ?

  • Au début et à la fin de la production
  • Après avoir terminé une activité de nettoyage
  • Pendant les audits de routines

Que signifie « propre » ?

Il est important que tout le monde parle le même langage, afin que tout le monde puisse faire une inspection visuelle au même niveau. Nous pouvons définir ainsi propreté quelque chose qu’on ne peut ni voir, ni sentir.

Les avantages de l’inspection visuelle

Son faible coût est le plus grand avantage de l’inspection visuelle. C’est aussi une technique rapide pour vérifier le niveau de conformité du nettoyage. Vous avez seulement besoin d’une lampe torche pour vérifier les endroits sombres.

Les inconvénients de l’inspection visuelle

Bien évidemment, l’inspection visuelle comporte certains inconvénients, et pas des moindres.

  • L’accessibilité : certaines zones critiques sont difficiles d’accès ce qui rend difficile l’inspection visuelle.
  • L‘expérience de l’inspecteur : le personnel moins expérimenté peut manquer des domaines critiques en raison de son manque de connaissances. Pour contrer cela, une formation en hygiène alimentaire haccp est indispensable, et faire appel à un laboratoire d’hygiène alimentaire peut être une vraie aide.
  • Attribution du temps : si suffisamment de temps n’est pas alloué pour faire l’inspection, les zones critiques seront manquées.
  • Les contaminations microbiologiques : il est compliqué voire impossible d’avoir un visuel d’une contamination microbiologie ou allergénique. La réalisation d’une inspection visuelle est un bon début, mais d’autres méthodes, comme l’écouvillonnage; doivent être mises en place pour avoir un niveau de confiance plus élevé.