Le risque electrique

risque-electrique

Définition

Les risques liés à l’électricité, pour l’homme, proviennent :

  • Des contacts avec une pièce conductrice portées à un potentiel différent de celui de la personne exposée,
  • Des amorçages qui provoquent, selon la puissance électrique en jeu, des étincelles ou des arcs électriques,
  • Des courts circuits dont les effets (effet de souffle et thermique) sont également liés à la puissance électrique en jeu.

Il s’agit principalement des risques d’électrisation, d’électrocution et de brûlure. Ces risques ont pour origines des contacts directs ou indirects et des arcs électriques.

Les effets sur les personnes

Le corps humain est conducteur d’électricité. Si un courant électrique le traverse peuvent avoir différents effets sur l’homme :

  • L’électrisation : réaction  corps avec l’électricité
  • L’électrocution = décès
  • Les brulures. Soit par incendie soit par projection de particules. Les brûlures internes sont le plus souvent invisibles, seules apparaissent des marques aux points de contact. Elles peuvent donc être plus graves que ce que laissent supposer les blessures extérieures.
  • L’inhalation de gaz nocifs
  • rayonnement ultraviolet intense.

Les brulures

Il existe deux types de brûlures causées par l’électricité.

Les brûlures électrothermiques sont provoquées par l’énergie dissipée tout le long du trajet du courant dans le corps. Ces brûlures aboutissent à des nécroses internes situées plus particulièrement au niveau des muscles.

Les brûlures par arc et rayonnement lumineux sont des brûlures provoquées par la projection de particules métalliques en fusion au cours de la production de l’arc électrique ou provoquées par la proximité du corps avec l’arc.

Les incendies d’ordre électrique

Si un incendie d’ordre électrique se déclare, celui-ci crée un risque d’électrisation pour les personnes qui viennent le combattre. C’est pourquoi, on ne peut combattre le feu que si l’on a reçu une formation adaptée et que si l’on a été désigné par son employeur afin d’éviter, par exemple, l’utilisation d’un agent d’extinction inadapté.

Les seuils de dangerosité en fonction du courant que traverse un corps humain

Une électrisation peut être plus ou moins grave en fonction de :

  • la fréquence du courant,
  • l’intensité du courant,
  • la durée du passage du courant,
  • la surface de la zone de contact,
  • la trajectoire du courant,
  • l’état de la peau (sèche, humide, mouillée),
  • la nature du sol

Les différents seuils sont :

  • 1 mA : picotements et perception cutanée
  • 5 mA : choc électrique
  • 10 mA : crispation musculaire (empêchant de lâcher un objet par exemple)
  • 30 mA : tétanie musculaire, paralysie respiratoire
  • 75 mA : fibrillation cardiaque
  • > 1 000 mA : arrêt cardiaque

Les facteurs d’accidents d’origine électrique

Les facteurs d’accidents électriques peuvent être d’origine matérielle ou humaine.
Le mauvais état du matériel et des isolants détériorés ou coupés peut entraîner un accident électrique.

Le plus souvent, ce sont les comportements humains qui sont à l’origine des accidents électriques par :

  • le non respect des consignes de sécurité lors d’une intervention sur une installation électrique
  • le non respect des distances de sécurité par rapport à des éléments sous tension
  • une utilisation inappropriée du matériel électrique
  • une habilitation électrique inadéquate par rapport à l’opération à réaliser

Grands axes de la prévention du risque électrique

La prévention du risque électrique repose, d’une part, sur la mise en sécurité des installations et des matériels électriques et, d’autre part, sur le respect des règles de sécurité lors de leur utilisation ou lors d’opération sur ou à proximité des installations électriques.

Mise en sécurité des installations et des matériels
  • Respecter les règles de conception et d’installation
  • Faire vérifier périodiquement les installations
Utilisation des installations : opérations sur ou à proximité des installations électriques
  • Privilégier les opérations hors tension (installation consignée) et respecter les distances de voisinage
  • Préparer et organiser les opérations
  • Former le personnel : l’habilitation est obligatoire pour les travailleurs réalisant des opérations sur ou à proximité d’installations électriques

Les mesures de prévention du risque électrique font l’objet de prescriptions réglementaires ainsi que de normes associées.

Toujours travailler hors tension

Cela signifie que le courant doit absolument être coupé avant de faire quoi que ce soit.

Utiliser des outils spécifiques

Tous les outils doivent absolument être isolés pour se protéger d’un contact accidentel avec une zone sous tension. Les plus utiles et les plus courants sont les outils isolés jusqu’à 1000 volts.

EPI et tenue de travail exigée

Pour éviter tout arc ou tout contact accidentel il est déconseillé de porter des bijoux. Des lunettes de protection sont également bienvenues, tout comme des chaussures de sécurité à semelles isolées.
En fonction des compétences et de l’installation sur laquelle est faite l’opération, des Équipements de Protection Individuelle spécifiques peuvent être portés comme des gants isolants, un tapis isolant, un casque, etc.

Autres mesures de prévention :

  • maintenir les installations électriques en conformité : vérifier ou faire vérifier les installations électriques périodiquement ;
  • interdire l’exposition aux personnes qui ne sont pas habilitées ;
  • supprimer ou, à défaut, réduire le risque pour les personnes habilitées :
    • privilégier les travaux hors tension,
    • respecter les distances de voisinage,
    • préparer et organiser les opérations,
    • former le personnel.

Habilitation obligatoire

Les opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ne peuvent être effectuées que par des salariés habilités. Ces salariés recevoir une formation théorique et pratique sur les risques électriques et les mesures de sécurité propres à ces travaux.