DUERP : Obligatoire même en l’absence de risques

Toutes les entreprises sont tenues d’établir un document unique d’évaluation des risques professionnels (Code du Travail art. L4111-1 et R.4121-1) et ce, même si la preuve d’un risque n’est pas apportée. Lire la suite

Coronavirus à Lyon : le nouveau protocole sanitaire pour les restaurants

La métropole de Lyon est passée en alerte maximale le samedi 10 octobre, les restaurants peuvent rester ouverts à condition de respecter un nouveau protocole sanitaire, plus strict.

Le ministre de la Santé a annoncé le 8 octobre le passage de la métropole de Lyon en alerte maximale en raison d’une circulation accrue et particulièrement préoccupante du coronavirus sur le territoire. Cette mesure est entrée en vigueur le 10 octobre et pour une durée de 15 jours avec la fermeture des bars. Les restaurants, eux, peuvent rester ouverts, sans restriction d’horaire, à condition de respecter le nouveau protocole sanitaire strict.

Ces mesures sont également appliquées à Grenoble, Lille, Saint-Étienne, Toulouse et Montpellier.

Rappel des mesures déjà existantes

  • Respect des gestes barrières.
  • Obligation pour les clients d’être assis dans l’établissement.
  • Interdiction de porter de gants pour le personnel en salle.
  • Organisation spécifique des établissements (nomination d’un « référent Covid », mise à disposition des distributeurs de solution hydro-alcoolique, services accélérés).
  • Respect des règles de ventilation selon le règlement sanitaire relatif à la restauration commerciale.
  • Limitation de la mise à disposition des objets pouvant être touchés par plusieurs clients (par exemple, le sel ou le poivre peuvent être proposés en sachets unitaires).

Accueil

  • Mise en place d’un cahier de rappel à l’entrée des restaurants qui conditionnera l’accès à l’établissement. Les clients y laisseront leurs coordonnées (nom, prénom, numéro de téléphone et courriel) et le restaurateur mettra ce cahier à la disposition de l’Agence Régionale de Santé ou de l’Assurance maladie en cas de déclenchement d’une recherche de cas contact. Dans tous les cas, ces données seront détruites après un délai de 14 jours.
  • Réservation en ligne ou par téléphone privilégiée.
  • Organisation de la circulation des clients à l’intérieur du restaurant et incitation à la limitation de leurs déplacements.
  • Affichage de la capacité maximale d’accueil nécessaire au respect des mesures.
  • Fermeture temporaire des vestiaires.
  • Mise à disposition des distributeurs de solution hydro-alcoolique facilement accessibles (au minimum à l’entrée du restaurant et au mieux sur chaque table).
  • Interdiction de consommer des boissons debout à l’intérieur et à l’extérieur du restaurant.
  • Paiement à la table des consommateurs afin d’éviter les déplacements.

Respect des gestes barrières

  • Espace libre d’au moins 1 mètre entre les chaises de tables différentes, éventuellement complété par la mise en place d’écrans de protection.
  • Port de masque couvrant le nez, la bouche et le menton pour le personnel en salle, à la réception et en cuisine (masque grand public en tissu réutilisable ou à usage médical répondant aux spécifications de l’Afnor).
  • Port de masque pour les clients jusqu’au service du premier plat, à remettre lors de leurs déplacements et entre les services.
  • 6 personnes maximum par table (au lieu de 10 jusqu’à présent).

Le Cahier de rappels

Le client doit remplir un formulaire à l’arrivée. Il doit renseigner obligatoirement au moins ces informations : Le nom, le prénom, la date et heure de venue, et un moyen de contact (téléphone, mail). Ces données seront supprimées au bout d’un délai. Le restaurateur peut refuser le client si ce dernier ne souhaite pas remplir le formulaire. Le cahier de rappels permet de savoir quels clients sont venus au restaurant. Il permet d’être prévenus par l’ARS en cas de détection d’un cas de Covid-19.

Pas de fermeture à 22 heures pour tous les restaurants

Les restaurants peuvent rester ouverts à leurs horaires habituels, sous réserve du respect du nouveau protocole sanitaire validé par le Haut conseil de santé publique (…)

La vente à emporter d’alcool et la consommation d’alcool sur la voie publique restent interdits à compter de 22 heures.

 

L’inspection de l’hygiène alimentaire en restauration

Si certaines productions cinématographiques nous régalent avec l’animation d’un rongeur aux fourneaux, elles rappellent toutefois avec humour que la perspective de nuisibles au sein de la cuisine d’un restaurant inspire plutôt nausées et fermeture pour insalubrité.

En qualité de restaurateur, le service de plats de qualité constitue l’une de vos missions essentielles. A cet égard, le respect de l’hygiène alimentaire est élémentaire, et ce sans attendre le contrôle par un inspecteur agréé. Un audit interne est une formule intéressante pour s’assurer régulièrement de la bonne sécurité sanitaire de votre restaurant. Fort de vingt ans d’expérience en la matière, notre Laboratoire d’Hygiène Lyonnais vous éclaire sur le sujet. Lire la suite

contrôle ddpp

Quels sont les intérêts d’un audit en hygiène pour le restaurateur ?

Un audit en hygiène est un processus de contrôle des installations et des bonnes pratiques sanitaires utilisées dans les entreprises du secteur alimentaire. Réalisé par un organisme indépendant, il peut être fait à la demande du propriétaire d’un restaurant qui souhaite évaluer sa conformité vis-à-vis de la règlementation alimentaire. Lire la suite

Audit contrôle hygiène alimentaire de restaurant

 

Les normes en matière d’hygiène alimentaire imposent aux restaurateurs et autres professionnels des métiers de la bouche, la mise en œuvre d’un certain nombre d’exigences communes et réglementaires. Dans ce cadre, les restaurants subissent plusieurs types d’audits, d’évaluations de leur plan de maitrise sanitaire et d’examens des locaux et équipements. Au nombre de ces contrôles, l’audit hygiène et sécurité sanitaire des aliments est le plus important. Lire la suite