Archive d’étiquettes pour : audit

Contrôles officiels de sécurité des aliments végétaux en France : rapport d’audit et recommandations

Les inspecteurs inspectés : évaluation du système de contrôle officiel de la sécurité microbiologique des aliments d’origine non animale en France

Ce rapport final présente les résultats d’un audit réalisé en France du 22 novembre au 3 décembre 2021 par la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne. L’objectif de cet audit était d’évaluer le système de contrôles officiels en matière d’hygiène alimentaire pour prévenir la contamination microbiologique dans la production d’aliments d’origine non animale, couvrant notamment la production primaire, les produits transformés et/ou congelés, ainsi que les graines et les germes destinés à la germination.

En raison de la pandémie de COVID-19, il n’a pas été possible d’effectuer une vérification et une évaluation sur place du fonctionnement des contrôles officiels. Par conséquent, les conclusions de l’audit reposent sur l’examen de la documentation et des enregistrements pertinents, ainsi que sur des entretiens et des discussions par vidéoconférence avec des représentants des autorités compétentes à différents niveaux.

Les autorités compétentes sont responsables des contrôles officiels en matière d’hygiène alimentaire à toutes les étapes de la production d’aliments d’origine non animale. Un système d’enregistrement est en place pour les producteurs primaires et les transformateurs d’aliments d’origine non animale, ainsi que pour les établissements de production de germes qui doivent être enregistrés et agréés.

Le système de contrôle officiel existant est capable d’identifier et de corriger les lacunes dans la mise en œuvre des exigences de sécurité alimentaire. Les contrôles officiels sont soutenus par des échantillons officiels prélevés principalement au niveau de la transformation et de la vente au détail. Des capacités et des laboratoires appropriés sont disponibles pour les échantillons officiels.

Cependant, au niveau de la production primaire, le système d’enregistrement ne fournit pas d’informations sur les producteurs primaires de graines destinées à la germination, ce qui empêche de prendre en compte le risque inhérent lors de la détermination de la fréquence des contrôles et limite ainsi la mise en place de contrôles officiels appropriés basés sur les risques.

De plus, pour les petits établissements producteurs de graines germées, les autorités compétentes ne respectent pas la législation de l’UE concernant les tests préliminaires de tous les lots de graines germées. De même, pour ces petits établissements, les autorités compétentes ne font pas respecter la législation communautaire sur les graines germées en ce qui concerne la réalisation des analyses préalables de tous les lots de graines par lesdits petits producteurs.

En ce qui concerne les usines de transformation, l’absence de procédures de contrôle efficaces amplifie les lacunes observées dans la mise en œuvre du système, telles qu’un manque de sensibilisation du personnel aux risques microbiologiques et un manque d’outils d’accompagnement pour la réalisation de ces contrôles.

Le rapport comprend des recommandations à l’autorité centrale compétente afin de remédier aux lacunes identifiées et d’améliorer le système de contrôles.

 Comment mener avec succès un audit de restaurant

Tout d’abord, faites un inventaire des domaines suivants de votre activité de restaurant :

Nettoyage et hygiène

Il est difficile de surestimer l’importance de l’hygiène dans les restaurants. Assurez-vous de passer en revue attentivement la manière dont votre restaurant se comporte dans ces domaines :

Toutes les lois et protocoles de sécurité alimentaire sont-ils respectés dans votre cuisine ? Par exemple, les aliments sont-ils manipulés et stockés correctement ? Vos salles de bains sont-elles suffisamment équipées en savon, en essuie-mains, etc. ? Votre restaurant est-il propre, à la fois à l’avant et à l’arrière de la maison ? Vos employés se lavent-ils les mains ? Avez-vous des panneaux pour leur rappeler de le faire ?

Gestion des stocks

Si vous n’avez pas de système de gestion des stocks approprié, vous pourriez perdre beaucoup de temps et d’argent.

Pour illustrer ce point, considérez ce scénario :

Votre plat spécial de la semaine est le poulet cacciatore, mais vous êtes à court de poulet. Votre fournisseur habituel de volaille demande un préavis de deux jours pour les livraisons, mais vous n’avez pas passé de commande. À ce stade, vous pouvez payer des frais supplémentaires importants pour une livraison express, ou perdre des ventes potentielles en retirant le plat spécial du menu. Dans les deux cas, cela vous coûte cher.

Une gestion appropriée des stocks est essentielle. Voici quelques étapes pour améliorer votre système :

Créez un système de gestion des stocks alimentaires. Créez un système de gestion des stocks non alimentaires. Désignez une personne ou plusieurs personnes pour la gestion des stocks. Lors de la conception des systèmes de gestion des stocks, tenez compte des délais de commande et de livraison

 

L’inspection de l’hygiène alimentaire en restauration

Si certaines productions cinématographiques nous régalent avec l’animation d’un rongeur aux fourneaux, elles rappellent toutefois avec humour que la perspective de nuisibles au sein de la cuisine d’un restaurant inspire plutôt nausées et fermeture pour insalubrité.

En qualité de restaurateur, le service de plats de qualité constitue l’une de vos missions essentielles. A cet égard, le respect de l’hygiène alimentaire est élémentaire, et ce sans attendre le contrôle par un inspecteur agréé. Un audit interne est une formule intéressante pour s’assurer régulièrement de la bonne sécurité sanitaire de votre restaurant. Fort de vingt ans d’expérience en la matière, notre Laboratoire d’Hygiène Lyonnais vous éclaire sur le sujet. Lire la suite

contrôle ddpp

Quels sont les intérêts d’un audit en hygiène pour le restaurateur ?

Un audit en hygiène est un processus de contrôle des installations et des bonnes pratiques sanitaires utilisées dans les entreprises du secteur alimentaire. Réalisé par un organisme indépendant, il peut être fait à la demande du propriétaire d’un restaurant qui souhaite évaluer sa conformité vis-à-vis de la règlementation alimentaire. Lire la suite

Audit contrôle hygiène alimentaire de restaurant

 

Les normes en matière d’hygiène alimentaire imposent aux restaurateurs et autres professionnels des métiers de la bouche, la mise en œuvre d’un certain nombre d’exigences communes et réglementaires. Dans ce cadre, les restaurants subissent plusieurs types d’audits, d’évaluations de leur plan de maitrise sanitaire et d’examens des locaux et équipements. Au nombre de ces contrôles, l’audit hygiène et sécurité sanitaire des aliments est le plus important. Lire la suite

Les français et l’hygiène dans les restaurants et les hôtels

L’hygiène dans les restaurants et les hôtels

Onet, un acteur majeur de la propreté et des services, a fait réaliser en 2018 une enquête IPSOS intitulée « Les Français et la Propreté » sur un échantillon de 1081 Français. Plus de 97% d’entre eux jugent que la propreté est importante dans les restaurants et les hôtels.

Lire la suite

Utilité de l’audit hygiène

Utilité et finalité de l’audit hygiène

La réglementation en matière d’hygiène alimentaire impose aux professionnels de la restauration et des métiers de bouche la mise en œuvre de moyens visant à obtenir une sécurité optimale des denrées alimentaires vendues aux consommateurs.
A ce titre, chaque professionnel doit mettre en place des procédures pour s’assurer une hygiène alimentaire irréprochable. Les contrôles à faire sont très variés, et peuvent aller de la traçabilité à l’identification des risques, en passant par le fonctionnement, ou encore lhygiène des locaux.

Lire la suite

La conformité des locaux dans la restauration

La conformité des locaux dans la restauration et les commerces alimentaires

Ouvrir ou reprendre un restaurant ou un commerce alimentaire entraîne des obligations sanitaires particulières.

Parce que la santé des consommateurs est une préoccupation du législateur, des règles d’hygiène ont été mises en place afin de limiter au maximum les risques.

Les locaux et les équipements doivent ainsi être conçus et utilisés selon certains principes.

Lire la suite