Archive d’étiquettes pour : restauration commerciale

12 éléments à inclure sur votre site Web

Votre site Web de restaurant doit être accueillant pour les clients potentiels.

Les gens comptent sur les recommandations d’autres personnes pour savoir où manger. Bien que le bouche-à-oreille fonctionne toujours pour remplir les tables, les tendances récentes des clients indiquent un déplacement vers une présence numérique. La plupart des clients découvrent désormais de nouveaux lieux de restauration en ligne.

Ainsi, avez-vous besoin d’un site Web pour votre restaurant ? Oui, vous en avez besoin.

Pourquoi vous avez besoin d’un site Web pour votre restaurant Le marketing numérique est crucial pour la croissance d’un restaurant, car la plupart des clients ne consultent pas seulement des informations sur votre site Web, ils examinent également votre menu en ligne. Environ 84 % des clients consultent toujours ou souvent un menu de restaurant à l’avance, une augmentation significative par rapport aux 59 %  en 2017.

En plus de consulter les menus, les clients recherchent également des avis sur les restaurants. Ce que les autres clients disent de votre nourriture, de votre service et de votre espace de restauration est important pour les clients potentiels. Environ 59 % des clients ont renoncé à se rendre dans un restaurant après avoir lu des commentaires négatifs, et 70 % des clients de la génération Z n’iront pas dans des endroits ayant reçu de mauvaises critiques.

Il ne suffit pas d’avoir un site Web pour votre restaurant ; il doit également être optimisé pour les moteurs de recherche afin que les bons clients le trouvent en ligne. L’optimisation locale pour les restaurants fonctionne mieux lorsque vous ciblez les clients d’un quartier ou d’une communauté spécifique, et le référencement naturel est idéal lorsque vous ne visez pas un emplacement spécifique.

Voici une liste de 12 conseil afin de promouvoir votre restaurant :

1.Un menu clair et facilement navigable

Quel type de menu convient le mieux à votre site Web ? Un menu en ligne réactif est préférable, sous la forme d’une page Web plutôt que d’un format PDF ou JPEG.

Lorsque vous téléchargez un menu au format PDF, Google et les autres moteurs de recherche ne pourront pas le trouver, car les bots ne peuvent pas l’analyser. Lorsque vous téléchargez simplement une photo de votre menu, non seulement les moteurs de recherche ne pourront pas le trouver, mais il sera également difficile pour les personnes de le parcourir sur leurs appareils mobiles.

2.Informations de contact

Votre site Web de restaurant doit inclure des informations à jour sur votre emplacement, vos horaires d’ouverture, vos numéros de téléphone et votre adresse e-mail.

Ces détails doivent non seulement être à jour et visibles sur chaque page, mais vous voudrez également rendre certains éléments cliquables. Des numéros de téléphone et des adresses e-mail cliquables facilitent la conversion d’une visite en une demande de renseignements ou une réservation.

 3.Commande en ligne

La livraison et les plats à emporter ont augmenté depuis la pandémie. Depuis 2019, les installations d’applications de livraison de repas ont augmenté de 39 %. Ce chiffre est impressionnant, surtout si l’on considère qu’il ne comprend pas les commandes de livraison passées par d’autres canaux, comme les sites Web et les applications de messagerie. Pour certains restaurants, cela a sauvé leur activité et permis de garder leur personnel employé. Ainsi, inclure un formulaire de commande en ligne sur votre site Web est bénéfique, même au-delà des périodes de confinement liées à la pandémie.

 

 4.Réservations

Lorsque les clients visitent un site Web, il est probable qu’ils souhaitent passer à l’étape suivante s’il leur est facile de le faire. Pour les sites Web de restaurants, cela signifie une réservation rapide en un clic. Au lieu de demander aux clients de chercher leur téléphone et de parler à quelqu’un pour effectuer une réservation, un formulaire de réservation est un bon moyen d’encourager les clients à passer de l’étape de considération à l’étape d’achat.

Tenez également compte de votre marché : le consommateur moyen a de moins en moins envie de parler à quelqu’un au téléphone. Dans une enquête sur les comportements d’achat et de communication des millennials, les chercheurs ont découvert que près de 20 % des Français âgés de 23 à 39 ans préfèrent acheter des choses en ligne plutôt que de parler à un être humain.

5.Photos de votre restaurant

Le contenu visuel est un bon moyen d’attirer et de maintenir les visiteurs sur votre site Web. Les photos intérieures et extérieures fixent les attentes des clients potentiels. Elles les encouragent également à visiter l’endroit, en particulier si le design correspond à leurs préférences ; s’ils préfèrent un restaurant branché et animé ou un espace de restauration classique et élégant.

Si certains espaces de votre restaurant ont besoin d’un peu de rénovation, améliorez-les avant de mettre des images sur votre site Web.

6.Photos de vos plats

Pour les amateurs de restauration, le critère « instagrammable » signifie généralement « porn food« . La plupart des clients recherchent des plats et des boissons qui doivent être photographiés et téléchargés sur Instagram avant d’être dévorés.

Ainsi, les images de vos plats deviennent un argument de vente clé. Tous les chefs et restaurateurs savent que les gens « mangent » d’abord avec les yeux. Si vos plats ont l’air appétissants, ils doivent être délicieux.

Les photos de vos plats permettent également aux clients de se faire une idée de la taille des portions et de découvrir des plats qui leur sont inconnus.

7.Une section « À propos de nous »

Une section « À propos de nous » permet aux clients et aux clients potentiels de savoir ce qui vous distingue des autres restaurants. Qu’avez-vous de spécial que les autres établissements n’ont pas : des espaces de restauration en plein air, un parking gratuit, des divertissements en direct le week-end ?

Mettez en avant ce qui rend votre restaurant spécial et les clients viendront visiter votre établissement.

8.Liens vers les réseaux sociaux

Le contenu de votre site Web sera différent de celui de vos comptes sur les réseaux sociaux. Votre page Facebook ou Instagram peut montrer les préparatifs en coulisses avant chaque service, annoncer un nouveau plat au menu ou une offre spéciale, ou promouvoir un programme de fidélité.

Certaines pages de médias sociaux des restaurants mettent également en avant les clients, créant une atmosphère qui peut être attrayante pour les clients potentiels.

Les médias sociaux sont également utiles pour promouvoir des promotions et des événements spéciaux, et compte tenu du fait qu’il y a maintenant 3 milliards d’utilisateurs de médias sociaux, dont une partie importante préfère faire des affaires en ligne, cela peut donner un coup de pouce important à votre restaurant.

9.Services de restauration et réservations d’événements

Pour les restaurants avec une plus grande activité, la restauration et les événements deviennent des sources de revenus supplémentaires. Donc, si vous les proposez, facilitez la réservation d’un service. Rendez le processus aussi simple que possible et fournissez des informations complètes afin que les visiteurs soient incités à demander des renseignements ou à réserver.

10.Achat de cartes cadeaux

Une autre source potentielle de revenus est la vente de cartes cadeaux. Un bouton facilement visible facilitera la considération de vos cartes cadeaux par les clients s’ils cherchent des cadeaux.

11.Formulaire de collecte d’adresses e-mail

Le marketing par e-mail est un moyen efficace de maintenir l’engagement et de tenir vos clients informés. Cinquante pour cent des clients américains préfèrent même cette méthode pour rester en contact avec les restaurants. Mais n’inondez pas les boîtes de réception de vos clients d’e-mails sur les remises, les événements, et autres. Limitez vous à quelques fois par mois pour ne pas être intrusif.

12.Conception adaptée aux mobiles

Aujourd’hui, près de 70 % du trafic sur les sites Web provient des appareils mobiles et plus de 80 % utilisent des appareils mobiles pour accéder à Internet.

Vos clients peuvent être chez eux, mais ils peuvent toujours utiliser un appareil mobile pour rechercher des informations sur votre établissement et son menu. Par conséquent, pour faciliter la recherche et le contact avec votre restaurant, adoptez une approche axée sur le mobile pour la conception de votre site Web. Ainsi, les clients en apprendront plus sur vous, peu importe où ils se trouvent.

Les PFAS : Synthèse

Les PFAS, ou substances per- et polyfluoroalkylées, constituent une famille de composés chimiques synthétiques utilisés dans diverses industries depuis les années 1940. Leurs propriétés de résistance à la chaleur, à l’eau et à l’huile les rendent extrêmement utiles dans de nombreux produits industriels et de consommation courante, tels que les revêtements pour les ustensiles de cuisine, les emballages alimentaires résistants à la graisse, les produits d’étanchéité et les aérosols.

Impact Environnemental

La persistance extrême des PFAS dans l’environnement leur vaut le surnom de « polluants éternels ». Ils ne se dégradent pas, ou très peu, une fois libérés, et certains peuvent s’accumuler dans les organismes vivants, y compris l’homme, posant ainsi des problèmes de santé.

Contamination et Voies d’Exposition

La contamination par les PFAS peut survenir lors de la fabrication ou de l’utilisation de produits contenant ces composés, ainsi que par l’épandage de boues d’épuration contaminées. Les eaux contaminées peuvent contaminer les cultures, les poissons ou le bétail, qui constituent alors une source d’exposition alimentaire pour l’homme.

Effets sur la Santé

Des études scientifiques ont établi des liens entre l’exposition aux PFAS et divers effets sur la santé humaine, notamment des perturbations du système immunitaire, des effets sur la croissance, l’apprentissage et le comportement des enfants, des perturbations de la fonction thyroïdienne et du cholestérol, ainsi que des impacts sur la fertilité et la reproduction.

FAQ sur les PFAS

  1. Qu’est-ce que les PFAS ? Les PFAS sont une famille de composés chimiques synthétiques utilisés depuis les années 1940 dans diverses industries.
  2. Pourquoi les PFAS sont-ils utilisés ? Leurs propriétés de résistance les rendent utiles dans de nombreux produits industriels et de consommation courante.
  3. Comment les PFAS se retrouvent-ils dans l’environnement ? Ils peuvent être rejetés lors de la fabrication ou de l’utilisation de produits qui en contiennent, ainsi que par l’épandage de boues d’épuration contaminées.
  4. Comment les PFAS peuvent-ils contaminer notre alimentation ? Les eaux contaminées peuvent contaminer les cultures, les poissons ou le bétail, constituant ainsi une source d’exposition alimentaire.
  5. Quels sont les effets des PFAS sur la santé humaine ? Ils ont été associés à divers effets néfastes sur la santé, notamment des perturbations immunitaires, des effets sur la croissance et le développement, ainsi que des impacts sur la fonction thyroïdienne et la fertilité.
  6. Est-ce que tous les PFAS sont nocifs pour la santé ? Les PFAS les plus étudiés, tels que le PFOA et le PFOS, ont été associés à des effets négatifs sur la santé.
  7. Existe-t-il des réglementations concernant les PFAS ? La réglementation varie selon les pays, mais certains ont mis en place des normes pour les PFAS dans l’eau potable et les aliments.

Controverses et Défis

La principale controverse entourant les PFAS concerne l’équilibre entre leurs avantages et leurs risques. Leur persistance dans l’environnement et les préoccupations concernant leur impact sur la santé humaine soulèvent des questions sérieuses quant à leur utilisation.

Alternatives et Réglementations

Des alternatives aux PFAS existent pour certaines applications, mais leur utilisation doit être évaluée pour garantir leur innocuité. La réglementation des PFAS varie selon les pays, mais des normes ont été établies dans certains cas pour protéger la santé publique.

Conclusion

Les PFAS posent des défis significatifs en matière de santé publique et d’environnement. Il est crucial de continuer à étudier leurs effets et à mettre en place des réglementations efficaces pour limiter leur utilisation et leur impact sur la santé humaine et l’écosystème.

 

Le laboratoire d’Hygiène Local est le partenaire de Phytocontrol qui a développé une méthode par LC-MS/MS, sous accréditation COFRAC, pour analyser les 4 PFAS réglementés (PFOS, PFOA, PFHxS, PFNA et leur somme) selon le règlement (UE) 2023/915 qui intègre des teneurs maximales en PFAS sur œufs, produits de la pêche et viandes. Les critères de performances à respecter pour l’analyse sont fixés dans le règlement (UE) 2022/1428.

Le laboratoire répond également à la recommandation (UE) 2022/1431 sur la surveillance des PFAS dans les fruits & légumes, les produits laitiers, les céréales, les boissons alcoolisées, le sucre et la babyfood.

Ce savoir-faire couplé à cette technologie de pointe permet d’obtenir des limites de quantification extrêmement basses pour répondre parfaitement à la règlementation.

Le laboratoire d’Hygiène Local, en partenariat avec le Laboratoire Phytocontrol propose également une méthode permettant l’analyse de 25 composés perfluorés (PFAS) dans les eaux douces, brutes, atypiques (carbo-gazeuses et fortement minéralisées) et résiduaires. Cette méthode concerne l’analyse des PFAS dissous dans l’eau.

·        Dans les eaux douces, brutes et atypiques, les limites de quantification sont de 0,002 μg/L pour 12 PFAS, 0,005 μg/L pour 6 PFAS, 0,01 μg/L pour 3 PFAS et 0,02 μg/L pour 4 PFAS.

·        Dans les eaux résiduaires les limites de quantification sont de 0,02 μg/L pour 12 PFAS, 0,05 μg/L pour 6 PFAS, 0,1 μg/L pour 3 PFAS et 0,2 μg/L pour 4 PFAS.

Évaluation du Temps de Contact de Produits Contaminés avec une Solution de Chlore contre Listeria monocytogenes et Salmonella enterica

L’industrie des fruits et légumes connaît une expansion significative à l’échelle mondiale. La popularité croissante des produits frais est due à leur valeur nutritionnelle. Cependant, leur consommation crue expose à des risques sanitaires, notamment la contamination par des agents pathogènes comme Listeria monocytogenes et Salmonella enterica.

L’importance de la Désinfection

Les produits frais peuvent être contaminés à plusieurs étapes de la chaîne d’approvisionnement, de la récolte à la vente au détail. Le lavage à l’eau peut éliminer certaines contaminations, mais il favorise également la contamination croisée. L’utilisation de désinfectants comme le chlore est courante pour réduire les niveaux de pathogènes, mais son efficacité dépend de plusieurs facteurs.

Efficacité du Chlore

Le chlore est largement utilisé en raison de son faible impact sur la qualité des produits. Cependant, son efficacité varie en fonction de la concentration, du pH, de la température et du temps de contact. Des études antérieures ont montré que la plupart des effets du chlore sont observés dans la première minute de traitement.

Objectif de l’Étude

Cette étude vise à comparer les régimes de traitement humide et sec pour réduire les agents pathogènes sur les produits frais. Déterminer le temps de contact minimal efficace est essentiel pour garantir la sécurité alimentaire tout en préservant la qualité des produits.

Résultats et Implications

Les résultats montrent qu’un lavage au chlore pendant 1 minute à une concentration de 100 mg/L réduit significativement la présence de L. monocytogenes et S. enterica. Prolonger le temps de contact n’entraîne pas de réductions supplémentaires des pathogènes et peut même favoriser la contamination croisée. Ces conclusions soulignent l’importance d’établir des directives précises pour les pratiques de lavage des produits frais afin de garantir leur sécurité et leur qualité.

 

En conclusion, cette étude met en évidence l’efficacité du chlore pour réduire la contamination bactérienne sur les produits frais. Un temps de contact minimal d’1 minute à une concentration de 100 mg/L est recommandé pour obtenir les meilleurs résultats. Ces informations permettront aux producteurs d’améliorer leurs pratiques de sécurité alimentaire, assurant ainsi la qualité et la sécurité des produits frais pour les consommateurs.

Perspectives Futures

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l’efficacité des désinfectants sur une gamme plus large de produits et dans des conditions de traitement commercial. Il est également important d’étudier les implications sur la formation de sous-produits nocifs après le traitement au chlore. Ces études futures contribueront à renforcer les pratiques de sécurité alimentaire dans l’industrie des fruits et légumes.

4 conseils pour maximiser son taux de remplissage

Comment maximiser le taux de remplissage de votre restaurant et comment le calculer ?

Le taux de remplissage, également appelé taux d’occupation, représente le pourcentage de tables occupées par rapport au nombre total de tables disponibles dans votre restaurant, ce qui correspond à la capacité totale du lieu à un moment donné ou sur une période donnée. Il s’agit d’un indicateur clé de performance (KPI) dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

La formule pour calculer le taux de remplissage en restaurant est la suivante :

Taux de remplissage = (nombre de tables réservées ou occupées) / (nombre total de tables) * 100

Un taux de remplissage suffisamment élevé est essentiel pour assurer la rentabilité de votre établissement et atteindre vos objectifs de marge brute.

Le calcul du taux de remplissage vous permet d’évaluer la performance et l’attrait global de votre restaurant sur une période donnée ou d’un jour à l’autre. Si votre taux de remplissage est inférieur à vos objectifs, vous pouvez prendre des mesures correctives pour augmenter le taux de rotation des tables et renforcer l’attrait de votre enseigne.

Voici cinq outils et conseils incontournables pour maximiser le taux de remplissage de votre restaurant :

  1. Installer un module de gestion des réservations :

    Environ 10 % des appels passés à un restaurant ne sont pas traités, et 85 % des réservations sont effectuées en dehors des heures de service de l’établissement. Une gestion efficace des réservations joue un rôle crucial dans le taux de remplissage de votre restaurant. Pour le maximiser, il est vivement recommandé d’installer un logiciel de gestion des réservations . Ce module digital, intégré sur votre site internet, permet à vos clients de faire des réservations de manière autonome 24 h / 24 et 7 j / 7, de recevoir des rappels et des notifications avant la date de réservation, voire même de choisir leurs plats à l’avance. Cela contribue à augmenter significativement le taux d’occupation du restaurant, à réduire les réservations non honorées (no-show) et à faire gagner du temps au personnel en salle qui n’a plus à gérer les réservations par téléphone.

  2. Accélérer la prise de commande et l’encaissement :

    La prise de commande et l’encaissement des clients sont des tâches récurrentes qui prennent beaucoup de temps. Pour maximiser le taux de remplissage de votre restaurant, il est donc judicieux de numériser et d’automatiser ces étapes. Vous pouvez utiliser le menu digital par QR Code, permettant aux clients de scanner le code avec leur smartphone pour accéder au menu en ligne, sans avoir à attendre l’arrivée du serveur avec le menu papier. Ainsi, ils peuvent passer leur commande de manière autonome, ce qui accélère le taux de rotation des tables. Pour permettre aux clients de payer leur addition sans contact, directement depuis leur téléphone, pensez également à installer un système de paiement par QR Code . D’autres outils digitaux tels qu’un logiciel de caisse performant, des tablettes numériques pour la prise de commandes, des bornes de commande, un logiciel de gestion des plannings du personnel, des applications de gestion des livraisons, etc., peuvent également accélérer la prise de commande et l’encaissement au restaurant, réduisant ainsi les erreurs liées aux commandes sur papier, économisant du temps pour le personnel et raccourcissant la durée de chaque service.

  3. Optimiser la gestion du restaurant :

    Une bonne gestion de votre établissement est directement liée à sa rentabilité et à son attractivité. De nombreux outils digitaux peuvent vous aider à rationaliser et à optimiser la gestion de votre restaurant, tels que des logiciels de gestion des stocks pour gagner du temps et rationaliser l’utilisation des matières premières, des plans de salle numériques pour avoir une vue d’ensemble constante du taux d’occupation, des fiches techniques de cuisine pour fluidifier et accélérer la préparation des plats tout en garantissant la rentabilité de chaque vente, etc.

  4. Soigner la relation client pour fidéliser votre clientèle :

    Établir une relation de proximité, de confiance et de qualité avec vos clients est un facteur clé pour fidéliser votre clientèle et, par conséquent, maximiser le taux de remplissage de votre restaurant. Pour cela, il est essentiel de former votre équipe pour offrir un service de qualité irréprochable, accueillir et informer les clients de manière bienveillante et chaleureuse. Proposez régulièrement des offres spéciales, mettez en place des promotions et des programmes de fidélité pour vos clients réguliers. Utilisez un outil de gestion de la relation client (CRM) pour mieux connaître vos clients et personnaliser leur expérience.

En mettant en pratique ces conseils et en utilisant les outils appropriés, vous pouvez maximiser le taux de remplissage de votre restaurant, assurer sa rentabilité et améliorer l’expérience de vos clients.

La maintenance prédictive révolutionne l’industrie.

La maintenance prédictive est en train de révolutionner l’industrie de la fabrication alimentaire.

Dans un secteur fortement réglementé, la prévention de la contamination alimentaire est essentielle, et la maintenance de classe mondiale joue un rôle clé dans cette prévention. La maintenance réactive est importante, mais l’accent est désormais mis sur la maintenance prédictive, qui permet de prévoir les besoins de maintenance avant qu’un problème ne survienne.

Cela permet de planifier les interventions nécessaires et de les effectuer de manière proactive.

La maintenance prédictive repose sur l’analyse des données pour estimer les points de défaillance potentiels. L’objectif est de programmer la maintenance corrective avant que ces défaillances ne se produisent. Cela permet de réduire les pannes, les temps d’arrêt de production et d’améliorer les performances des équipements. De plus, la durée de vie des machines et équipements est optimisée, ce qui entraîne des économies globales sur les coûts de production grâce à une meilleure efficacité des actifs.

Pour mettre en œuvre la maintenance prédictive :

Des technologies avancées sont utilisées, telles que l’Internet industriel des objets (IIoT), l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique. Ces technologies permettent de surveiller en temps réel l’état des équipements grâce à des capteurs et des sondes connectés. Par exemple, des capteurs de température, d’analyse des vibrations et d’analyse de l’huile sont utilisés pour détecter les problèmes potentiels.

L’industrie alimentaire s’oriente vers l’Industrie 4.0, où la digitalisation, l’automatisation et la connectivité sont au cœur des processus de production. L’usine intelligente de l’Industrie 4.0 intègre la maintenance prédictive pour optimiser les performances et réduire les coûts. Selon une étude du McKinsey Global Institute, la mise en œuvre de la maintenance prédictive dans l’ensemble de la fabrication pourrait réduire les coûts d’usine jusqu’à 40 % et entraîner des économies significatives pour l’économie américaine.

En conclusion, la maintenance prédictive joue un rôle crucial dans la sécurité alimentaire en permettant de prévenir les contaminations. Grâce à cette approche proactive de la maintenance, les problèmes peuvent être anticipés et résolus avant qu’ils ne compromettent la qualité des aliments. La maintenance prédictive est donc un élément clé de l’avenir de la fabrication alimentaire.

Quelles leçons les restaurants doivent tirer du confinement ?

 Les leçons du confinement des restaurants sont essentielles pour faire face à la hausse des coûts. Les restaurants doivent continuer à innover pour améliorer l’expérience des convives.

Être dans l’industrie de la restauration en ce moment est difficile. Les prix des denrées alimentaires augmentent en raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, de l’augmentation des coûts de main-d’œuvre et de la fermeture des usines de transformation. Les prix de la volaille ont augmenté de 15 % à 18 %, et le coût des œufs a augmenté de 73 %. L’industrie des services alimentaires se bat pour suivre ces nouveaux coûts, ce qui fait monter le prix d’un repas au restaurant à un niveau record depuis 40 ans. En même temps, les Américains font face à une crise du coût de la vie et à une inflation des prix à la consommation, ce qui les laisse avec beaucoup moins de revenus disponibles.

En d’autres termes, les restaurants sont confrontés à des coûts d’exploitation plus élevés – et augmentent leurs prix – au moment même où les convives sont les moins en mesure de payer plus. Bien que l’augmentation des coûts des produits d’épicerie puisse inciter certains consommateurs à manger au restaurant, il est clair que les restaurants doivent en faire plus pour justifier des prix plus élevés et améliorer l’expérience client.

Heureusement, les restaurateurs d’aujourd’hui disposent d’un ensemble de stratégies qui peuvent les aider à y parvenir. Pendant la pandémie, les restaurants de toutes sortes ont adopté de nouvelles technologies et des modèles commerciaux innovants pour offrir un service de qualité, une commodité au volant et une expérience numérique aux consommateurs. Pour faire face à leurs défis actuels, les entreprises de services alimentaires doivent se remémorer leurs expériences de confinement et continuer à innover pour fidéliser leur clientèle.

Un service de première classe

Fournir un service client cinq étoiles est peut-être la chose la plus importante que les restaurants puissent faire pour rendre les prix plus acceptables pour les clients aux revenus limités. Sept consommateurs sur dix déclarent être prêts à payer plus cher pour un excellent service. Une expérience de restaurant de qualité supérieure entraîne également des visites répétées et des recommandations en ligne, ce qui est crucial pour les restaurants, car une augmentation d’une étoile sur Yelp peut augmenter les revenus de 5 % à 9 %.

Le défi pour les restaurants est d’ajouter de la valeur à l’expérience culinaire grâce à un service en personne de qualité, tout en faisant face à un fort roulement du personnel et à des pénuries de main-d’œuvre. C’est un problème à deux volets : d’une part, les restaurants doivent améliorer l’expérience des employés et assurer leur fidélisation. Et d’autre part, les nouveaux employés doivent être intégrés rapidement et efficacement, et recevoir les outils et les connaissances nécessaires pour fournir un excellent service.

Dans ces deux domaines, les nouvelles technologies adoptées par les restaurants pendant la pandémie peuvent aider. Grâce à des outils numériques tels que des listes de tâches, des flux de travail intelligents pour les points de vente et des systèmes de planification intelligents, il est possible pour les restaurants de faire plus avec moins et de continuer à servir des repas sans compromettre l’expérience client.

Ces outils peuvent également aider les établissements de restauration à répondre aux attentes évolutives de leurs employés : 77 % des travailleurs de la restauration accordent désormais la priorité à la connexion avec leurs collègues et leurs responsables, et 63 % souhaitent pouvoir travailler de manière autonome.

Offrir de la commodité

Les clients ont regretté l’interaction humaine lors de l’expérience en restaurant pendant la pandémie, mais il y a de nombreuses caractéristiques de la restauration à cette époque qu’ils souhaitent conserver. La commande de nourriture en ligne avec livraison à domicile et le retrait en bordure de trottoir sont devenus des éléments essentiels de l’industrie de la restauration au cours des deux dernières années, et les clients ont appris à apprécier la flexibilité et la commodité offertes par ces technologies.

Les restaurants devraient maintenant tirer parti de cet esprit de créativité et de commodité pour continuer à attirer leurs clients. Pendant la pandémie, par exemple, certains restaurants ont déployé des camions de restauration rapide pour gérer les commandes à emporter, ou ont ouvert des cuisines fantômes exclusivement dédiées à la livraison et au retrait.

Au-delà de la simple commande en ligne pour emporter et livraison, les restaurants doivent désormais introduire la commodité numérique dans l’expérience sur place. Au lieu des menus traditionnels en papier, les restaurants peuvent proposer des codes QR et des options de commande simplifiées qui facilitent la commande et le paiement tout en personnalisant l’expérience culinaire pour les clients.

Il existe également une demande croissante pour la commande en ligne avant l’arrivée, de sorte que les restaurants puissent préparer les plats avant même l’arrivée des convives à leur table. Une fois que les clients ont terminé leur repas, les codes QR peuvent être utilisés pour permettre des paiements mobiles sans contact, offrant ainsi aux clients une expérience plus sûre et plus fluide..

Adopter le nouveau

Les prix en hausse semblent susceptibles de persister à l’avenir, et de nombreux restaurants devront facturer plus cher pour rester en activité. Cela signifie cependant que les restaurants devront également redoubler d’efforts pour satisfaire leurs clients. Alors que nous entrons dans l’ère post-COVID, les restaurants doivent s’appuyer sur les innovations numériques qui les ont aidés à surmonter la crise du COVID, être prêts à adopter de nouvelles technologies et à les utiliser pour offrir une nouvelle valeur aux convives.

Même au plus fort des confinements liés à la pandémie, les restaurants ont suscité une fidélité incroyable, avec des clients achetant des cartes-cadeaux et des plats à emporter pour soutenir leurs établissements préférés. De nombreux convives sont impatients de continuer à montrer leur soutien, même si cela signifie payer plus cher, mais ils s’attendent en retour à des expériences culinaires pratiques, de haute qualité et mémorables.

La meilleure façon d’y parvenir est d’adopter les nouvelles technologies et les nouvelles pratiques commerciales sur lesquelles les restaurants ont compté pour traverser la crise du COVID. Que ce soit pour améliorer l’expérience client, renforcer la formation et l’engagement des employés ou exploiter de nouvelles informations commerciales au sein de réseaux de restaurants, les outils numériques jouent un rôle essentiel dans l’industrie de la restauration en constante évolution d’aujourd’hui.

Les 2 principales tendances qui transforment les opérations de restauration aujourd’hui

Les deux principales tendances qui transforment les opérations de restauration aujourd’hui

L’avenir de la technologie de restauration à la lumière des enseignements de la pandémie

Autrefois considérées comme une nouveauté, les solutions technologiques de restauration sont en train de devenir un élément essentiel dans les cuisines et les salles à manger des restaurants à travers le pays. Tout au long de la pandémie, les exploitants ont pris note des évolutions du mode de vie des consommateurs et des besoins de leur personnel, ce qui a conduit à l’émergence de nouvelles innovations pour répondre à ces nouveaux besoins.

L’expérience des clients est le moteur de l’innovation technologique, en mettant l’accent sur des moyens de rendre la vie des consommateurs plus captivante, pratique et globalement fluide.

Voici les deux principales tendances technologiques qui bouleversent actuellement l’industrie de la restauration.

Tendance n°1 – Solutions sans surveillance pour la rapidité et la commodité

Les consommateurs recommencent à sortir et à renouer avec leurs endroits et expériences préférés. Par conséquent, ils veulent optimiser leur temps, ce qui fait de la rapidité et de la commodité une priorité dans leur esprit. La possibilité de faire un achat rapide et de vivre une expérience facile peut faire la différence d’un consommateur choisissant un restaurant plutôt qu’un autre, et cela peut avoir un impact à plus grande échelle sur les performances commerciales.

Il est souvent difficile de rendre les opérations humaines plus rapides, c’est pourquoi les solutions technologiques sans surveillance peuvent apporter leur soutien et relever ce défi. De nombreux restaurants ont abordé cette problématique grâce à des innovations numériques, comme Panera qui a étendu son programme d’abonnement café à un club illimité où les consommateurs peuvent échanger leurs boissons gratuites via tous les canaux possibles, que ce soit au service au volant ou sur leurs bornes en magasin.

Les bornes ne sont pas le seul type de solution qui peut répondre à ce besoin. Dans l’ensemble du secteur, les fournisseurs ont testé des plateformes de « click and collect » qui peuvent être intégrées aux opérations de restauration. Par exemple, le refroidisseur Quik Pick de PepsiCo utilise une technologie avancée de vision par ordinateur et d’intelligence artificielle pour la reconnaissance automatique des produits. Une fois les articles reconnus et approuvés, les consommateurs déverrouillent simplement le refroidisseur en passant ou en tapant leur carte, ouvrent la porte pour récupérer leurs articles, et sont facturés une fois que la porte est refermée pour les articles qu’ils ont pris dans le refroidisseur.

En dehors des États-Unis, PepsiCo s’est associé à des restaurants KFC en Pologne pour tester une solution de commande appelée Gesture, qui consiste en des bornes numériques à écran tactile sans contact dans les restaurants à service rapide. Grâce à une technologie de suivi des mains en 3D, les clients peuvent commander en utilisant leurs mains, sans toucher l’écran, via un menu d’application contrôlé par Gesture. La possibilité d’un engagement rapide répond aux besoins croissants des consommateurs en matière de commodité et allège la pression sur le personnel, leur permettant de se concentrer sur d’autres aspects des opérations.

Tendance n°2 – Accent croissant sur l’importance de la durabilité

En tant qu’industrie centrée sur les consommateurs, les problématiques qui sont les plus importantes pour les consommateurs devraient l’être également pour les exploitants. L’une des principales préoccupations est la durabilité. L’industrie de la restauration est souvent en première ligne de la demande de solutions plus durables. Pensez aux préoccupations concernant les pailles et les bouteilles en plastique à usage unique, elles commencent souvent dans les restaurants, les cafés et les lieux de travail. Une récente enquête auprès de 7 000 consommateurs du monde entier a révélé que 56 % des convives souhaitent que les restaurants soient plus transparents quant à leurs efforts écologiques, et près de la moitié (43 %) sont prêts à payer plus cher pour des plats à emporter dans des restaurants qui ont des pratiques de durabilité visibles.

Au-delà de l’expérience des consommateurs, de nombreuses villes, universités et établissements scolaires mettent en place des politiques visant à réduire l’utilisation de matériaux jetables afin d’atteindre des objectifs de durabilité. Des solutions technologiques numériques telles que SodaStream Professional, l’équivalent commercial du système de préparation d’eau gazeuse à domicile, révolutionnent l’industrie grâce à leur contribution aux objectifs de durabilité. Chaque unité SodaStream Professional entièrement équipée permet d’économiser environ 22 000 bouteilles en plastique de 16 oz par an.

Pour les restaurants et les autres exploitants de services alimentaires souhaitant adopter des pratiques et des matériaux plus durables, il est conseillé de considérer des solutions axées sur la technologie numérique qui peuvent favoriser l’incidence tout en contribuant au bien-être de la planète.

Conclusion : pour les exploitants de restaurants, adopter une mentalité axée sur la technologie numérique est essentiel.

L’adoption de la technologie dans le secteur de la restauration est là pour rester et devient rapidement un facteur différenciateur pour les exploitants. Bien que toutes ces tendances ne conviendront pas à tous les restaurants, il est important de prendre en compte ces informations et de voir comment elles pourraient fonctionner pour vous. Il ne s’agit pas d’adopter chaque tendance, mais plutôt d’être ouvert à tester des solutions qui résolvent des problèmes et créent une expérience mémorable pour les consommateurs.

L’huile de cuisson : faut il la verser dans l’évier ?

Qu’advient-il de l’huile de cuisson usagée lorsqu’elle est versée dans l’évier ?

L’huile de cuisson est un élément essentiel dans les cuisines commerciales. Elle est nécessaire pour la friture profonde, et les différents types d’huile de cuisson que vous choisissez affectent le goût et la texture des aliments.

Une fois qu’un lot d’huile de cuisson de restaurant est utilisé et ne convient plus à la friture, il doit être éliminé quelque part. Bien qu’il s’agisse d’un liquide, vous pourriez être tenté de verser les graisses de cuisson de restaurant dans l’évier, mais cela ne devrait jamais être une option. Ce qui pourrait sembler être une solution facile pour se débarrasser des déchets ne fera qu’entraîner de gros problèmes pour votre entreprise, vous faisant perdre du temps et de l’argent à long terme.

Voici ce qui se passe lorsque l’huile de cuisson usagée est versée dans l’évier et pourquoi votre personnel de restaurant ne devrait jamais le faire.

De la graisse sur une table, avant refroidissement complet, avec un texte devant disant : « La graisse durcit lorsqu’elle refroidit, ce qui signifie qu’elle ne restera pas liquide longtemps. Une fois qu’elle a durci, elle adhérera aux parois de vos canalisations et des résidus commenceront à s’accumuler. »

1.La graisse de cuisson durcit lorsqu’elle refroidit Bien que votre huile de cuisson de restaurant chaude puisse sembler identique à de l’eau savonneuse lorsqu’elle est jetée, elle ne restera pas dans cet état. La graisse durcit lorsqu’elle refroidit, ce qui signifie qu’elle ne restera pas liquide longtemps. Une fois qu’elle a durci, elle adhérera aux parois de vos canalisations et des résidus commenceront à s’accumuler.

Votre personnel sera probablement inconscient de ce problème naissant jusqu’à ce qu’il devienne un problème majeur. À mesure que l’accumulation de graisse se forme sur les parois de vos canalisations, elle piégera les débris alimentaires et tout ce qui passe par votre évier. Cela finira par causer un blocage et d’autres problèmes de plomberie dans votre séparateur de graisse, ce qui vous laissera avec un problème coûteux à résoudre et potentiellement un désordre à nettoyer.

Vous pourriez penser qu’ajouter de l’eau derrière l’huile de cuisson usagée aidera à la faire passer à travers les canalisations, mais cela ne fera que peu de différence. L’eau ne l’aide pas à glisser. Elle n’est pas assez chaude et aucun savon n’est assez fort pour empêcher l’huile de durcir, de coller aux parois et de provoquer un blocage.

De plus, la quantité de graisse qui parvient à travers votre système de drainage ne se retrouve pas dans un meilleur endroit. En fait, plus elle s’échappe, plus elle deviendra un problème encore plus important et potentiellement plus coûteux.

2.La graisse de cuisson pénètre dans le système d’égouts Même si une partie de la graisse parvient à travers vos canalisations sans durcir, les égouts posent souvent un problème plus important et sérieux. Les égouts contiennent des produits chimiques provenant de produits de nettoyage, de systèmes de tuyauterie oxydés et d’autres formes de déchets en décomposition. Lorsque la graisse s’ajoute à ce mélange, cela devient un gros problème – au sens propre et figuré. Lorsque la graisse entre en contact avec ces produits chimiques, ils réagissent ensemble et forment une nouvelle substance savonneuse et cireuse qui devient collante et se développe, parfois appelée « fatberg« .

Qu’est-ce qu’un « fatberg » ?

Un « fatberg » est l’accumulation d’huile et de graisse qui a été versée dans l’évier et qui se solidifie autour des déchets non biologiques évacués. Pensez à la graisse qui se dilate comme une bulle, mais qui s’accumule comme une boule de neige lorsqu’elle entre en contact avec des produits chimiques et d’autres formes de déchets présents dans les égouts.

Les « fatbergs » peuvent devenir très gros et peuvent durcir jusqu’à atteindre une consistance similaire au béton. Selon certaines estimations, les « fatbergs » peuvent atteindre plus de 240 mètres de long et peser jusqu’à 100 tonnes. Vous n’auriez peut-être pas imaginé qu’une telle taille se forme simplement en versant de l’huile de cuisson dans l’évier comme de l’eau, mais cela peut facilement arriver. Ils nécessitent souvent des équipements spécialisés pour être enlevés. Une fois qu’un « fatberg » se forme et grossit, il devient un problème sérieux pour le système d’égouts de la ville. Par exemple, le nettoyage des « fatbergs » de graisse coûte près de 3,5 millions d’euros par an à la ville de New York.

Est-ce que verser de la graisse dans l’évier en vaut la peine ?

  1. Amendes coûteuses, dommages environnementaux Si un « fatberg » ou un autre problème lié à la graisse se produit dans le système d’égouts de votre municipalité et qu’il est attribué à votre restaurant versant de la graisse dans l’évier, vous serez responsable d’une amende coûteuse de votre municipalité locale.

Les dommages environnementaux sont réels. Les inondations et les refoulements des égouts peuvent déposer des déchets et des eaux usées brutes dans les environs. Cela est toxique pour les plantes et la faune, ainsi que préjudiciable à l’environnement local. Personne ne gagne lorsque de la graisse est versée dans l’évier. Il n’y a aucun avantage à le faire, et ce qui pourrait sembler être un moyen rapide et facile de se débarrasser des déchets ne fera qu’entraîner des problèmes pour votre entreprise à long terme.

Alors, que devez-vous faire avec votre huile de cuisson usagée ?

2. Recyclez l’huile de cuisson usagée avec un prestataire réputé Le recyclage avec un partenaire de recyclage réputé est toujours l’option     supérieure lorsqu’il s’agit de se débarrasser de votre huile de cuisson usagée. Cela permet non seulement de prévenir les problèmes de     plomberie, mais cela améliorera également vos résultats financiers et contribuera à la santé de l’environnement à long terme.

Personne ne gagne lorsque l’huile de cuisson usagée est versée dans l’évier. Assurez-vous que votre entreprise élimine votre huile de friture de manière sûre et responsable, et tirez une valeur constante d’une matière première qui fait frire vos délicieux aliments et améliore vos résultats financiers lorsqu’elle est manipulée correctement.